Une vraie ouverture de la truite

Publié le par Section Carnassiers de la Brême Poitevine

C’est désormais un rituel, chaque année pour l’ouverture de la truite on part quelques jours pour une destination lointaine avec les amis pour fêter une nouvelle saison qui commence.

Vendredi matin, après un arrêt chez Thierry pour prendre quelques vairons, on part direction le centre de la France, remontés à bloc et impatient de tremper les fils dans l’eau et pour enfin retrouver nos terrains de jeu favoris. On retrouve les amis venus du sud pour l’occasion au restaurant pour un premier repas qui annonce un excellent week-end ! On s’installe dans le gîte, et on file avec Vince à la recherche de coins les plus inaccessibles et les plus perdus possible pour le lendemain. Après 80km de routes à vaches, et de chemins de terre on repère quelques parcours qui nous semblent prometteurs…

01.


02.


03.


04.


On rentre au gîte à la nuit pour fêter les retrouvailles devant la cheminée!! Au menu Cassoulet maison fait par nos amis du Tarn, bon vin… C’était festif !!

05.


Samedi c’est le grand jour !! Levés aux aurores, on s’équipe avec la précision et la boule au ventre des grands jours ! On part pour une « rando-pêche-escalade » avec mes compères Vince et Riri. 45 minutes de marche d’un pas décidé sont nécessaires pour atteindre la rivière dans une gorge, guidés par le bruit du torrent qui nous appelle.

06.


On pêche un parcours sans autres accès sur plusieurs kilomètres. Le site est splendide, on en prend plein les yeux ! Notre progression est difficile, les berges sont escarpées, on doit escalader les rochers, souvent bloqués on doit remonter le long de parois abruptes pour contourner des gorges.

07.


08.


09.


10.


11.


Seulement après plusieurs heures de pêche, rien… on ne voit pas la queue d’un poisson, on se demande si on a fait le bon choix. Quand on découvre sur la rive, une mâchoire de truite aux dimensions surprenantes !

12.


On se prend à rêver à la prise d’un tel poisson…

Pour cette première journée la pêche est difficile et on a du mal à trouver des solutions. Vince fera quand même deux truites de 22 et 24cm aux couleurs sombres, et j’en décroche une en fin de journée.

13.


14.


15.


Nos amis viennent nous récupérer à la nuit tombée en voiture pour nous éviter 20km de marche pour rentrer !

La soirée sera aussi festive que la veille avec l’arrivée de Damien qui a fait la route pour nous rejoindre, et qui raterait une ouverture pour rien au monde !

16.


Le Dimanche on part avec Vince et Damien sur la même rivière mais un autre secteur. Très vite Damien fait son premier poisson.

17.


18.



Les poissons se font rares, je fais une truite juste avant le casse croûte, et ce sera tout pour la matinée.

19.


Arrivés aux pieds d’un barrage, on reprend la voiture pour un secteur plus en aval, et en début d’après-midi les poissons sont actifs, nos efforts sont récompensés et on prend plusieurs poissons jusqu’au soir.

20.


Damien fait 3 truites de 25, 26 et 30cm

21.


j’en fait 3 de 28, 29 et 32cm

22.


23.


et Vince enchaîne les beaux poissons, très beaux poissons même ! Il fait 5 truites, de 22, 24, 29, 30, 38 et… 42cm !!! Un poisson magnifique !

24.


25.


26.


27.


Il casse un peu plus tard sur un autre poisson de la même taille. Sur le chemin du retour à la voiture on n’en revient pas de cette journée !

Le soir on fête ça dignement, avec un morceau de chevreuil cuit à la broche dans la cheminée…

Lundi matin on range le gîte et fait le ménage pour rendre les clefs, mais avant de reprendre la route du retour, on veut tenter de dompter une dernière fois ces poissons mythiques. On part à l’aventure sur une nouvelle rivière. Le paysage est différent, plus encaissé. L’accès à la rivière est encore plus physique, surtout après trois jours à un rythme soutenu ;-). Le courant est violent, il font sûrement un lâché d’eau du barrage en amont.

28.


29.


On progresse péniblement, et on pêche peu d’endroit, trop de courant. Je prends une truite de 35cm dans la première heure, ce qui nous motive pour continuer !

30.


Sur le haut du parcours on trouve quelques zones de calme sur lesquelles on s’attarde un peu. Vince décroche un poisson et en milieu d’après-midi, sur une zone profonde en queue de courant j’ai une touche violente, le poisson est puissant, il sonde le fond et prend du fil, je mouline dans le vide avec le frein pourtant assez serré. J’arrive enfin à faire monter le poisson en surface, c’est le poisson tant espéré depuis 3 jours, une grosse truite ! Je me saisi du poisson et pousse un cri de joie ! Un poisson superbe de 50cm.

31.


32.


Ce sera le dernier de la session, il est temps de retourner à la voiture, et de rentrer sur Poitiers… des souvenirs plein la tête.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

David Bourdet 22/03/2009 10:37

C'est clair une bien belle ouverture... pour Antisnob, si on ne publie pas d'autres récit d'ouverture des membres de la section c'est parce qu'on ne nous en a pas fait parvenir, beaucoup de membres du club n'ont pas voyagé pour cette ouverture, et les rivières de la régions ne permettent pas de faire des ouvertures aussi sympas !

antisnob 22/03/2009 00:56

beaux poissons, vive les belles rivières à truites françaises. Dommage que les report des autres membres de la section ne soient pas également publiés, reports qui sont aussi sûrement très intéressants. Sinon, un peu limite la photo du truite de 10cm ... pour moi c'est remise à l'eau immédiate ... faut préserver les ressources ... et il faut donner l'exemple.

carnamax 19/03/2009 19:13

super ouverture bravo a vous tous